Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

Le Mali, un an après

Le 10 décembre, à l'initiative d'Adrias et de la Ligue des Droits de l'homme, El – Boukhari Ben Essayouti, chef de la Mission Culturelle, chargé de la réhabilitation du patrimoine mondial à Tombouctou, animait une conférence sur la situation au Mali, un an après l'intervention de l'armée française. Le débat animé a permis à  un auditoire très attentif et concerné d'échanger ses impressions.

 

 

2012, le Mali sombre dans la barbarie islamiste et l'anarchie politique. Les islamistes occupent le nord du pays et un putsch militaire destitue le président en place.
Mais en 2013, alors que les islamistes s'apprêtent à s'emparer de tout le pays, l'armée française sous mandat des Nations Unies stoppe les djihadistes et rétablit l'ordre constitutionnel avec des élections démocratiques. Depuis, avec des milliers de soldats français et onusiens , un grand nombre de fonctionnaires internationaux, d'ONG et autres associations, le pays tente de se reconstruire en relevant les grands défis que sont :

  • Le rétablissement de la souveraineté nationale sur l'ensemble du territoire
  • Les négociations avec les groupes armés pour un retour à la paix définitive
  • La réhabilitation du patrimoine culturel sérieusement vandalisé par les obscurantistes

 

Ce dernier aspect a pour maîtres d'œuvre le Ministère malien de la Culture et l'UNESCO, et pour cadre la ville de Tombouctou qui abrite d'importants sites du patrimoine mondial.

 

Retrouvez ci-dessous le diaporama support de la conférence.