Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

Les cuiseurs à bois économiques

L'opération « cuiseurs » dont l'objet est de diminuer la consommation de bois par rapport à la cuisine faite sur un feu « trois pierres » est en route depuis plusieurs années. 


Outre une amélioration de l'efficacité des outils traditionnels de cuisson, elle permet de limiter la déforestation et l'émission de gaz à effet de serre.

Nous avons pu la mettre en œuvre sur le terrain lors de nos deux derniers voyages à Kara.

 

 

 

 

 

 Le premier voyage en Novembre 2011 a été consacré à l'essai de deux solutions :

  • Cuiseur en béton (2 familles)
  • Cuiseur en briques (briques fabriquées sur place) (1 famille)

 

Le second en Février 2012 nous a permis, après analyse des résultats, de constater que

  • 1° les familles utilisatrices étaient satisfaites et que les autres souhaitaient en être équipées.
  • 2° la confection du plat principal, souvent du riz ou une bouillie farineuse s'accompagnait toujours d'une sauce, ce qui nécessitait l'utilisation d'un deuxième feu, pour le moment,  sur trois pierres.

 

Il a donc été décidé que les cuiseurs seraient désormais systématiquement doubles.

Nous avons, alors, entrepris, d'une part, la formation des forgerons de Kara et Diafarabé, d'autre part, avec leur aide, la fabrication de 4 nouveaux cuiseurs (doubles) ainsi que l'ajout d'un deuxième aux 3 simples déjà existants.

Les évènements actuels au Mali nous ont empêchés de revenir à Kara mais nous avons, à distance, initié la suite des opérations. Nous avons la satisfaction de savoir qu'à ce jour 10 nouveaux cuiseurs on été construits par les forgerons, ce qui porte à 17 le nombre des familles équipées.

La fabrication de 23 nouveaux cuiseurs vient d'être lancée. Ce qui va permettre d'équiper la totalité des familles de Kara, d'ici un ou deux mois.

 

 

Conclusion. Nous n'avons pas pu retourner à Kara, mais nous avons tout de même eu connaissance de certains résultats obtenus. Une grande famille qui faisait rentrer 3 charettes de bois par mois n'en achète plus que 2. Qui plus  est, il en reste d'un mois sur l'autre. Nous pensons donc que la diminution de consommation obtenue est de l'ordre de 40 %.

Il nous semble que ce résultat pourra être encore amélioré par une incitation et une formation des utilisatrices à la bonne gestion du feu.

Ce sera l'objet de notre prochain voyage...le plus tôt possible.

Kara n'étant qu'une petite "banlieue" de Diafarabé, beaucoup de travail reste, encore, à effectuer pour généraliser le procédé à l'ensemble de la commune.

D'autres améliorations utiles seront à apporter quant aux performances et au confort d'utilisation.

Voici ce que sera la suite de nos actions dans ce domaine.