Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

Le Projet Kara

En 2006, lors d'un de nos voyages au Mali, nous avons découvert Kara, l'ancien « centre scientifique de recherche contre le criquet migrateur ».

Abandonnés depuis 1986, mais restés dans l'état, tel le « château de la belle au bois dormant », les lieux se sont endormis au bord du Niger, dans un magnifique site ombragé.

 

Ainsi commence « L'aventure de Kara ».... avec les 40 familles du village

 

Kara 6

 

Kara se trouve sur la commune de Diafarabé.
Situé entre Mopti et Ségou, sur le fleuve Niger (dont le delta est en zone inondable d'août à novembre) Diafarabé est au cœur du Macina.La ville est particulièrement connue pour sa célèbre cérémonie traditionnelle, classée au patrimoine immatériel de l'UNESCOla traversée des bœufs ».


Chaque année, les animaux, gardés sur les riches pâturages du sahel pendant la saison des pluies, reviennent à la décrue dans les plaines inondables du bassin inférieur du fleuve Niger. Toujours célébrée un samedi, l'évènement constitue la plus grande fête de l'année dans cette région du Mali.

 

Un autre patrimoine exceptionnel de Diafarabé mérite toute l'attention : KARA

 

Le Centre scientifique de Kara a fonctionné de 1950 jusqu'au milieu des années 80, il a servi de siège pour l'OICMA (Organisation Internationale pour la lutte contre le criquet migrateur africain). Le delta intérieur du Niger, sous l'influence de la crue et de la décrue du fleuve,était une zone favorable à la grégarisation du criquet. Le Centre de Kara menait une lutte préventive contre l'invasion acridienne dont souffraient plusieurs états africains, en détruisant les foyers de grégarisation du criquet.

De ce passé prestigieux reste un ensemble patrimonial tout à fait digne d'intérêt : des bâtiments d'habitation où étaient logés les personnels, des laboratoires de recherche, des bâtisses à usage industriel et une piste de décollage des avions qui épandaient les produits phytosanitaires.

 

        

 

Redonner vie au site Kara !

 

Ce projet de développement territorial, né de la collaboration entre ADRIAS

et l'AMM (Association Malienne des Municipalités), a permis de créer des partenariats entre la commune de Diafarabé, le cercle de Ténenkou (dont dépend la commune de Diafarabé) et ADRIAS. Au travers d'échanges et de diverses conventions deux associations ont vu le jour : L'Association des Amis de Kara et ADRI MALI.

A l'issue de plusieurs missions d'études réalisées avec nos différents partenaires, le projet de développement social local de Kara a été formalisé en concertation avec les populations locales. Certaines de ces actions sont terminées, d'autres sont en cours de réalisation et/ou en attente de financement.

 

Le projet KARA  en quelques mots :

  • Sauver un patrimoine exceptionnel
  • Accompagner les initiatives de développement local.
  • Participer à la mise en place de projet de développement local à travers le transfert de technologies innovantes.
  • Participer à la sauvegarde de l’environnement